10/19/2012

Turquie: Erdogan prône une réforme de l'ONU...

Erdogan.petit.caniche.de.Hillary.Clinton.jpg

En Février 2011, plus de 100 pays ont voté pour une résolution de l'ONU qui aurait condamné les colonies israéliennes illégales et interrompu toute nouvelle construction. Mais Les Etats-Unis, ont mis leur veto.

Les Etats-Unis ont aussi mis leur veto au Conseil de sécurité de l'ONU dans les affaires suivantes: Dans une résolution sur les Territoires palestiniens occupés (1995); La demande à Israël d'arrêt les construction à Jérusalem-Est (1997); La demande de la fin de la construction israélienne à Jabal Abu Ghneim à Jérusalem-Est (1997); L'établissement d'une mission d'observation de l'ONU sur la protection des civils palestiniens (2001); Le départ d'Israël du territoire palestinien et condamnation de la violence contre les civils (2001); La condamnation de la mort d'employés de l'ONU par Israël et de la destruction du bâtiment du PMA (2002); La décision israélienne de déplacer Yasser Arafat (2003); La condamnation de la construction de la Barrière de séparation israélienne en Cisjordanie (2003); La condamnation de l'assassinat d'Ahmed Yassin leader du Hamas par l'armée israélienne (2004); La demande d'arrêt des tirs israéliens sur le nord de Gaza (2004); Sur la libérations de prisonniers palestiniens par Israël(2006); La condamnation des opérations israéliennes à Gaza (2006); La condamnation des opérations israéliennes à Gaza (2011); à un projet de résolution condamnant la construction par Israël d'un mur en Cisjordanie (2012).

Le 25 mai, 2012, en marge du Sommet de Chicago, les présidents américain et turc, Barack Obama et Abdullah Gül, ont discuté, lors d'un tête-à-tête, des relations Turquie/Israël. Les Etats-Unis tiennent à ce que leurs alliés régionaux, à savoir, la Turquie et Israël, entretiennent de bonnes relations. C'est pourquoi, ils cherchent à rendre le terrain propice à la normalisation des relations entre Ankara et Tel-Aviv.

Le 13 Octobre, 2012, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a condamné 'l'inertie des Nations Unies sur le dossier Syrien'. et a proposé de 'réformer l'Organisation des Nations unies en raison de son incapacité à régler la crise syrienne'...

Photo: Erdogan, le petit caniche bien-aimée de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.